Cours d'eau & forêts

Les cours d'eau arrosant Uxegney

Tout Ursinien a pu constater que sur le territoire de notre commune subsistaient de belles surfaces non urbanisées. Ceci n’est pas dû à notre seule volonté. Ces prés non aménagés sont tout simplement des zones inondables, reconnues à ce titre dans notre PLU.

Vous avez certainement, en hiver ou au printemps, constaté des montées des eaux assez spectaculaires, quelquefois inquiétantes.

Ce phénomène est dû au fait que notre territoire, se situe à l’arrivée de plusieurs petits cours d’eau se jetant dans l’Avière, notre rivière principale.

L’Avière

Notre principal cours d’eau prend sa source sur la commune de Renauvoid et arrose notre territoire du sud vers le nord. Mais auparavant il traverse le réservoir de Bouzey, arrive par la commune de Sanchey et se jette dans la Moselle à Nomexy.

Rivière classée première catégorie pour la pêche, ce cours d’eau abrite truites, brochets et autres poissons. Les castors l’ont aussi colonisé. C’est un patrimoine naturel à découvrir mais aussi et surtout à préserver.

Les Aulnots

Ce petit cours d’eau prend naissance au niveau du parcours de santé, passe sous le canal de l’Est pour arriver vers le Skate-Park. Ensuite, il traverse la rue de la Ménère, s’écoule derrière la pharmacie Lefaure, le garage Eurorepar Longatte et se jette dans l’Avière derrière la Marbrerie De Pédrini.

L’Épine

Ce ruisseau arrive de la zone d’activités de la commune de Les Forges, s’écoule sous l’ancienne voie ferrée, longe les propriétés de la rue des Côts, traverse la rue d’Epinal en face de la Pizzéria Yolo et ensuite rejoint très vite le ruisseau des Aulnots.

Les Roseaux

Ce dernier est celui qui nous cause le plus de souci par ses débordements réguliers et parfois importants. Il fait par ailleurs l’objet d’une étude afin de pouvoir limiter, voire contenir ses humeurs vagabondes. Ce ruisseau naît à la sortie de Darnieulles au niveau de la voie de contournement, voie rapide qu’il longe jusqu’à son arrivée à Uxegney.

Sur notre territoire, il traverse des prairies, passe sous la rue du Paradis pour se jeter dans l’Avière. C’est d’ailleurs le point le plus bas de son cheminement, vous l’avez compris, qui est notre principale préoccupation. Ce ruisseau lorsqu’il est en crue se jette forcément dans une rivière, elle aussi en crue, et cela provoque une montée des eaux. Les prés jouxtant la rue de la Mairie sont inondés, et il n’est pas rare de voir le carrefour de la rue du Paradis et de la rue de la Mairie inondé, exceptionnellement impraticable.

Suite à l’acquisition d’un terrain, nous avons confié une étude à un cabinet afin de pouvoir limiter les inondations dans ce secteur. Les études faunistiques et floristiques sont réalisées, le relevé topographique est en cours. Ensuite viendra le temps des propositions, suivi des éventuels travaux. Parallèlement à ces travaux d’utilité, nous souhaitons créer une zone champêtre, découverte, nature, en favorisant la création de petits bassins, de cheminements piétons, de zones d’observation de la faune et de la flore, zone destinée à tous les curieux, aux amoureux de la nature, à nos écoles, au centre de loisir. Un outil destiné donc au plus grand nombre d’entre nous.

Uxegney & sa forêt

La commune d’Uxegney comme toute commune de France est propriétaire de forêts. Les massifs forestiers autour d’Uxegney sont assez importants, mais ils ne sont pas tous, hélas, propriétés de la commune.

Les forêts situées sur le territoire de la commune ont différents propriétaires :

  • les forêts privées, allant de quelques centiares à plusieurs hectares,
  • les forêts communales représentant pour la commune une superficie de 70 hectares répartis sur plusieurs secteurs,
  • la forêt domaniale, appartenant à l’état.

Ces deux dernières sont gérées par l’ONF. (Office National des Forêts)

Les 70 hectares de bois communaux sont localisés principalement vers la rue des Forts, quelques parcelles sont situées vers le parcours de santé et une autre parcelle au Fincieux (voir situation sur la photo aérienne). Pour la gestion et le repérage, les secteurs forestiers sont divisés en parcelles : de 1 à 25 pour notre commune.

Cette division permet aux techniciens de l’ONF de suivre au plus près l’évolution de nos arbres et de proposer différents travaux liés à la forêt : entretien des chemins, des lignes d’exploitation, suivre la repousse après exploitation, éliminer les plantes envahissantes, les ronces, éclaircir les parcelles afin de laisser de l’espace et de la lumière aux arbres, les sélectionner pour leur intérêt marchand quelque 60 voire 100 ans plus tard…

Tous ces travaux sont proposés par l’ONF à qui la commune a transféré la gestion de ses forêts. Par ailleurs, ce service réalise tous les 20 ans un état des lieux de notre forêt, ouvrage dans lequel sont répertoriés les arbres par essence, les diamètres des troncs, leur état sanitaire, les travaux à prévoir : un véritable recueil contenant de multiples informations y compris financières, dépenses et recettes. Tout cela, bien sûr, arrêté à l’année de réalisation du document.

Les revenus issus de la forêt communale sont très faibles, compte-tenu du peu de propriété forestière communale. Pour l’ONF, notre forêt est classée forêt-jardin, du fait qu’elle est principalement utilisée pour des parcours de santé, des chemins de promenade ou pistes cavalières. Si nous avons un petit territoire forestier, en revanche, nous avons la chance d’avoir des sols fertiles dans lesquels le hêtre pousse bien.

Les revenus correspondent donc à la vente des bois exploités, Une vente des lots de bois est proposée aux habitants souhaitant procéder à ce que l’on appelle des affouages. Un affouage équivaut à un lot de bois de 5 à7 stères, préalablement préparé par l’ONF, et qui sera façonné par l’habitant lui-même. Autre revenu : la location du droit de chasse en forêt communale attribuée à la Société de Chasse Communale.

2016 : 5207€ de revenus pour la commune
2017 : 1139€
2018 : 2089€

Ce qui représente entre 0,80 et 0,52 % des recettes de fonctionnement de la commune.

Aller au contenu principal